dimanche 26 juillet 2015

La relation entre les hommes et les femmes dans la religion de l'amour

Thierry Cumps
L'érologie (la religion de l'amour) a une attitude inverse à la religion de l'épée (l'islam).

Pour l'islam, il est écrit dans le coran que les femmes sont soumises aux hommes qui peuvent les frapper, les prendre comme ils le souhaitent et même les tuer. J'ai étudié l'islam et pour définir ce qu'est l'érologie envers les femmes, nous pouvons dire que nous sommes aux antipodes de l'islam.

Pour l'érologie, les femmes sont des êtres qui ont autant de droits que les hommes. Nous respectons les femmes, nous respectons leur identité et nous ne voulons pas les battre ou les cacher sous d'épais et sombres vêtements jusqu'à voir leur personnalité effacée.

Nous ne fixerons pas des règles pour régir les rapports entre les hommes et les femmes. Nous souhaitons seulement que ce soient des rapports d'amour basés sur le partage du bonheur réciproque et de la tendresse partagée.

J'ai été naturiste et je me suis promené nu parmi d'autres hommes et d'autres femmes sans honte, sans complexe, sans vice. Et je le dis sans détours : il n'y a que des vicieux pour cacher ce que la nature a fait de plus beau en ayant à l'esprit que, sans cela, les hommes se jetteraient sur les corps des femmes pour les violer.
Dans les pays islamistes, il est possible que les femmes doivent cacher leur beauté parce que les musulmans se comporteraient avec elles comme des bêtes sauvages. Mais dans les pays civilisés, les hommes respectent les femmes et apprécient leur beauté naturelle sans qu'il y ait de leur part d'attitudes agressives comme cela arrive si souvent de la part des musulmans envers les femmes.

Je ne vais pas ici faire la liste des règles de comportement qui doivent exister entre les hommes et les femmes. Il n'y a en fait aucune règle, si ce n'est de partager notre bonheur et l'amour des autres.

L'érologie est la religion de l'amour. Nous voulons le bonheur de tous et de toutes.

Peace and Love
Thierry Cumps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire