lundi 20 juin 2016

Il faut dénoncer les crimes contre l'humanité commis par les musulmans au nom de leur idéologie islamiste

N'oublions jamais que c'est au nom de l'islam que ces musulmans commettent ces horreurs.

islam
Farakhunda , une jeune étudiante Afghane de 27 ans, non voilée, lynchée par une meute d'islamistes affamés de sexe, à Kaboul, brûlée vive et jetée à la rivière ....
L'imam a refusé de dire la "prière du Mort" pour cette victime ... Alors, les femmes se sont occupé de tout ... elles ont organisé la "Salat" ... et ont porté son cercueil ... défiant toutes les règles wahhabites panarabistes islamistes ridicules, qui interdisent aux femmes de guider la prière y compris celle du mort et de porter un cercueil ... car pour les arabes, les femmes ne sont pas propres pour mener ces rituels.
Si on ne fait rien, contre la propagation du panarabisme islamisme qui prend de l'ampleur, dans notre pays au détriment la Culture Amazighe, ouverte et humaniste... on risque, dans les prochaines années, de voir ce genre de scène ici au Maroc !
Vive les femmes dignes qui ne baissent pas la tête ... et qui militent pour leurs droits légitimes!
Source.

 Ni oublie, ni pardon !

islam
Je cite :
Bravo et respect aux amazighs (berbères), autochtones d'Afrique du Nord, qui se battent pour dénoncer les crimes de l'humanité commis par les arabo-islamistes au nom de leur panarabisme et islamisme épris d'intolérance. Bravo à ceux qui dénoncent le virus de ce siècle : la "culture" arabo-wahhabite, culture de la violence et l'intolérance.
Il faut savoir que les arabes, venus d'orient, en allant à la conquête de l'Afrique du Nord ont commis des crimes atroces : meurtres, génocides, viols envers les berbères. Les berbères qui, pour information étaient un peuple dont la société fonctionnait sous un modèle matriarcat (voir le matriarcat berbère).
Lorsque les arabes ont envahi l'Afrique du Nord, une grande reine guerrière appelée Dihya s'est opposée (comme tous les berbères résistants) aux massacres et aux pillages envers les berbères, et s'est battue épée à la main pour défendre son peuple et sa culture autochtone.. Dihya a vaincu plusieurs batailles et a réussi à protéger son peuple pendant quelques années, avant d'être finalement tuée égorgée par le général arabe sanguinaire "Oqba Ibn Naafi", daechien de l'époque.
Aujourd'hui l'Afrique du Nord est largement arabisée (bien que la majorité des gens soient d'origine berbère), ils ne savent plus rien de leur culture,au point que de grandes figures historiques berbères, telles cette grande reine berbère Dihya, ou encore la Reine berbère touarègue Tin Hinan, elle aussi guerrière, mais aussi de grands rois tels que Masensen (Massinissa), Yugerten (Jugurtha), etc. sont méconnues de la majorité des nord-africains, car les gouvernements panarabistes à la solde de l'Arabie et de l'islam wahhabite destructeur ne veulent pas que la vérité se sache, et au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye (qui sont des terres d'origine berbère), l'histoire de la civilisation berbère n'est pas enseignée, car tout est fait pour la camoufler, pour cacher et faire en sorte d'ignorer cette culture plus que noble et respectable qui vouait un culte et un respect hors norme aux femmes, en plus d'être une culture imprégnée de valeurs humanistes, et de tolérance.
Il est inadmissible de constater que le peuple nord-africain se croit arabe alors que ce n'est pas le cas, et s'identifie à cette culture. Il est de notre devoir à tous de rappeler l'histoire telle qu'elle est en encourageant les gens à se renseigner sur la culture autochtone d'Afrique du Nord qu'est la culture berbère.
L'arabisation et l'islamisation de l'Afrique du Nord ont fait des dégâts culturels innommables (comme partout ailleurs).
Je tenais à partager ce témoignage.
Et voici une image qui illustre bien ces paroles.
Tudert i yidles enagh, ayyuz imazighen. Vive la culture amazighe, et bravo aux militants. Ni oubli ni pardon, ulac smah ulac.
Source.

islam
Pour ceux qui l’ignorent, Mahomet a construit sa fortune sur le pillage des caravanes et le commerce des esclaves. Il a commandité l’assassinat de nombreux de ses opposants, et l’une de ses femmes était une jeune fille pré-pubère alors qu’il avait plus de 50 ans (sans compter les nombreuses esclaves sexuelles qu’il a soumis à ses moindres caprices).

L'islam, je n'en veux pas !
La lutte contre l'islamisation ne doit pas être motivée par la haine des musulmans mais par l'amour de l'humanité, de la liberté et de la démocratie.

changez de religion !

Si votre religion nécessite que vous détestiez quelqu'un, vous avez besoin d'une nouvelle religion.

Thierry Cumps

A lire :
15 siècles d'islam expliquent ce qui se passe aujourd'hui
Que faire face aux 750000 musulmans qui seraient prêts à devenir des terroristes en France 


2006-02-06 Maurice G. Dantec sur Rockik


ISLAM Plan de Conquête de Allah Le Grand SHAÏTân Trompeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire